fbpx
Back to top
Share

Tissot PR516 – Vintage

Date de production 1960/1969
Entreconre de 19mm
Boîtier Acier
Mouvement automatique Calibre 783 Date
Diamètre 37mm

Prix: Mp

Tissot : une marque innovante au riche passé

Marque entrée de gamme du puissant Swatch Group qui compte dans ses rangs Longines, Hamilton ou encore Omega et Breguet, Tissot dispose d’une riche et prestigieuse histoire.

Fondée en 1853 au Locle (Jura suisse) par Charles-Félicien Tissot, la marque connaît une très rapide expansion en allant notamment conquérir la Russie puis les Etats-Unis et l’Amérique du sud où ses montres de poche vont remporter un franc succès.

Tissot va par la suite enchaĂ®ner les innovations et les rĂ©compenses les plus prestigieuses – avec, entre autres, une mĂ©daille d’or dĂ©cernĂ©e lors de l’Exposition Universelle de Genève de 1896 puis, quantre ans plus tard, le Grand Prix Ă  l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris.

Fondée en 1853 au Locle (Jura suisse) par Charles-Félicien Tissot, la mrque dispose d’une riche et prestigieuse histoire.

Parmi les dates marquantes de l’histoire de Tissot, il convient de signaler la sortie en 1930 de sa première montre antimagnétique suivie, quatorze ans plus tard, du lancement de sa première montre automatique, dotée d’un remontage manuel et d’un rotor.

Plus proche de nous, Tissot dévoile en 1999 la désormais célèbre T-Touch, une montre révolutionnaire pourvue d’un cadran tactile qui pilote six fonctions différentes.

Ayant traversé les époques, les courants et les styles, Tissot a à sa disposition un réservoir de modèles dans lequel elle peut, à l’occasion, puiser son inspiration.
La tendance du marché des montres étant depuis presque 2 ans à la réédition de modèles vintage, Tissot n’échappe pas la règle puisque cette PR516, dévoilée à l’occasion de la Foire de Bâle 2012, est apparue pour la première fois au catalogue de la marque en 1965.


Visodate Heritage PR 516 Automatic : une montre de sport

La Tissot Heritage PR 516 Automatic nous ramène directement dans l’univers sport auto des 
années 60/70.
Ce modèle a dans un premier temps été introduit par la marque comme montre de sport en 1965. Puis, sans doute pour des raisons commerciales, il a bénéficié d’un repositionnement le connectant à l’univers des sports mécaniques.


Une montre de pilote automobile très vintage

Le boîtier, qui alterne les finitions polies et satinées, possède lui aussi la forme anguleuse caractéristique des productions de l’époque. Il se garde cependant de tomber dans la caricature, contrairement à certains modèles loufoques des années 1970 qui seraient vraiment difficiles à porter de nos jours.

La boîte est fermée par un fond transparent. Mais la vue sur le mouvement est en partie obstruée par la présence de branches de volant destinées à rappeler que vous avez en main une montre de pilote automobile.

MĂŞme si l’idĂ©al, pour un amateur de montres Ă©clairĂ©, eĂ»t Ă©tĂ© d’avoir un fond plein gravĂ© – plus cohĂ©rent avec la vocation et l’époque de la montre, ce fond transparent offre aux nĂ©ophytes une vue sur le mouvement, toujours plaisante quand on dĂ©bute en horlogerie.

Cette Tissot Visodate est motorisée par un ETA 2836-2, un mouvement qui permet de maintenir un prix très contenu tout en assurant à la montre robustesse et fiabilité.

La Tissot Heritage PR516 est ainsi équipée d’un mouvement automatique ETA 2836-2.
Bénéficiant d’une finition propre et basique, il permet de contenir le prix de la montre dans une fourchette accessible tout en lui assurant fiabilité et robustesse mécanique.

Passons enfin au dernier élément caractéristique de la montre qui finit de positionner définitivement la Tissot Heritage PR 516 Automatic comme une montre de pilote auto issue des années 60-70 : son bracelet en métal rigide troué, présent sur le modèle de 1965.

Ce type de bracelet, également appelé Olongapo, est emblématique des seventies et était à l’origine porté par les forces spéciales US qui les customisaient avec l’emblème de leur unité.

Celui de la PR516 ne comporte bien entendu pas de symboles guerriers !
Il arbore en revanche des perforations qui rappellent celles que l’on retrouve sur les gants de pilotes et sur les branches des volants de voitures de sport – la publicitĂ© parue dans la presse en 1965 montrait d’ailleurs une main posĂ©e sur un volant et recouverte d’un gant perforĂ©, une PR516 au poignet.

© the watch observer